Les philosophies hellénistiques by Carlos Lévy

By Carlos Lévy

Show description

Read Online or Download Les philosophies hellénistiques PDF

Best greek & roman books

Origen Against Plato (Ashgate Studies in Philosophy & Theology in Late Antiquity)

Origen (185-254) is thought of as one of many figures mainly accountable for the illness of biblical theology with pagan philosophy within the early church. Edwards argues that Origen got down to build a Christian philosophy, but he did so with the purpose of conserving theology from the infiltration of pagan concept.

Aquinas on Metaphysics: A Historico-doctrinal Study of the Commentary on the Metaphysics

Thomas Aquinas' statement at the Metaphysics has lengthy been con­ sidered via many as essentially the most fascinating, such a lot profitable of all his works. but unusually sufficient, there was no broad research of this paintings, not less than none that has ever reached print. it's within the wish of partly filling this hole in medieval learn that the current examine of the metaphysical process of the remark was once conceived.

Euripides and the Poetics of Sorrow: Art, Gender, and Commemoration in Alcestis, Hippolytus, and Hecuba

The place is the excitement in tragedy? this query, how affliction and sorrow develop into the stuff of aesthetic pride, is on the heart of Charles Segal's new publication, which collects and expands his contemporary explorations of Euripides' paintings. Alcestis, Hippolytus, and Hecuba, the 3 early performs interpreted right here, are associated by means of universal topics of violence, dying, lamentation and mourning, and via their implicit definitions of female and male roles.

Additional resources for Les philosophies hellénistiques

Example text

Nous avons déjà eu l'occasion de dire que le clinamen est absent des fragments d'Epicure qui nous sont parvenus et que seuls des témoins indirects comme Cicéron et Diogène d'Œnoanda lui attribuent ce concept. De fait, dans les quelques passages du traité Sur la nature que nous possédons Epicure conteste que la configuration atomique d'un individu puisse être considérée comme la cause de ses actes, mais sa réfutation de cette position ne fait aucunement appel au clinamen. Ce qui différencie, dit-il, l'homme des animaux, chez qui le comportement est déterminé par la configuration atomique congénitale, c'est qu'il porte en lui des « semences » de développements différents et l'actualisation de telle caractéristique plutôt que de telle autre ne dépend que de nous.

Faut-il pour autant parler de déterminisme ? C'est une question sur laquelle nous reviendrons, mais il faut remarquer que le poète s'efforce de concilier les deux positions contradictoires, en affirmant que, certes, il reste toujours des traces du tempérament premier, mais que celles-ci sont tellement minces qu'elles ne peuvent constituer aucun obstacle à une vie digne des dieux. C'est parce que la « quatrième nature » est formée de figures plus petites qu'elle est la première à s'émouvoir et qu'elle transmet ces mouvements aux autres éléments de l'âme, qui eux-mêmes le diffusent à travers les différentes parties du corps : le sang d'abord, puis les chairs et enfin les os et les moelles.

L'identification de l'objet provient donc, stricto sensu, non pas de la correction d'un sens par l'autre, mais de la qualité du second simulacre. ,19/698) qui montre à quel degré de précision était parvenue la réflexion épicurienne sur la sensation. L'auteur de ce texte, probablement Philodème, analyse minutieusement les similitudes que la perception commune croit déceler entre le sens de la vision et celui du toucher. Pour un philosophe épicurien, la vision n'a qu'un objet, la couleur, tandis que le toucher ne perçoit que la corporéité et, de ce point de vue, toute interférence entre les deux sens est rigoureusement impossible.

Download PDF sample

Rated 4.43 of 5 – based on 5 votes